La punition n’est pas une solution !


Je ne suis pas un godillot !

J’ai voté Macron, certes, je n’avais pas guère le choix, entre le Pen et Fillon ; mais je ne peux approuver la politique menée en matière de taxation des produits pétroliers.

Le gouvernement actuel n’a certes pas inventé l’arme à double effet : poursuivre des objectifs vertueux et louables et, en même temps, se procurer une recette supplémentaire, toujours appréciable en ces temps de disette ! C’est ce qui se passe actuellement !

Taxer plus le gasoil pour diminuer le nombre de véhicules concernés ? OK, mais il aurait été légitime de ne pas augmenter la taxation du sans-plomb (si le 1er objectif avait été la seule ambition).

A la fin, qui paye la facture plus que les autres ?

Les territoires ruraux, comme souvent !

Ceux qui n’ont pas d’autre choix que de prendre leur véhicule personnel pour travailler ; ceux qui n’ont pas d’autre choix que de se déplacer pour aller dans un service public qui n’existe plus à proximité (pour les bénéventins, carte d’identité ou passeport à La Souterraine, gendarmerie à Bourganeuf ou Pontarion…à cause de qui ?) ; ceux qui n’ont pas d’autre choix que l’auto pour aller dans le commerce le plus proche (à moins que le e-commerce soit la solution espérée ?) ; ceux qui…

La liste est sans fin et ce sont toujours ceux qui peuplent les territoires ruraux qui payeront l'addition.

La Creuse est encore en 1ère ligne : une population âgée, des salaires et des retraites inférieurs à la moyenne nationale, une activité agricole importante, grosse consommatrice qui plus est, en difficulté par-dessus le marché, etc…La liste aussi peut être longue.

Alors non, messieurs les dirigeants, ne cherchez pas de pis-aller, d’aides au remplacement de la chaudière ou de la voiture, d’incitations peu incitatives, etc…La punition n’est pas une solution !

Je soutiens le mouvement du 17 novembre pour que la France d’en bas soit entendue par l’autre France, celle qui n’en est pas.

André Mavignier

#local

A la Une